fbpx

Préparer un brainstorming

Brainstorming” ce mot que l’on entend partout s’est imposé en quelques années dans le vocabulaire des réunions. Un temps de réflexion collective où le but est de partager un maximum d’idées au regard d’un problème donné, dans un temps limité.

Cependant ce type de réunion s’avère parfois compliqué à mettre en place. Réunion qui s’éternise, nouvelles questions qui apparaissent, des idées mais pas de réponse au problème initial… Alors comment faire en sorte que vos brainstormings deviennent efficaces ?

1. Définir un objectif clair

Partez avec un objectif clair. Gardez en tête que le but du brainstorming est de générer un maximum d’idées pour aboutir à une solution précise. Pour cela il faut donc définir quel est le problème à résoudre et l’exprimer simplement afin de garantir que l’ensemble du groupe comprenne précisément les enjeux.

2. Choisir les participants

Cela paraît évident mais bien choisir les participants de votre brainstorming est essentiel. Tout d’abord constituez une équipe intéressée ou/et concernée par le problème posé afin de garantir l’implication de chacun.

Ensuite, ne dépassez pas 6 personnes au delà de quoi le débat devient complexe et perd en efficacité.

Enfin, idéalement votre équipe se compose de profils métiers et de personnalités différentes pour assurer un ensemble de propositions variées. C’est ici que réside la qualité d’un brainstorming : la capacité à exprimer un ensemble de propositions variées afin de choisir collectivement la solution la plus pertinente. C’est la créativité qui sera gage de réussite.

3. Séquencer le brainstorm

Combien de temps dure un brainstorming ? Quelles sont les différentes parties au programme de ce type de réunion ?

Tout d’abord choisissez un format court de réunion (environ 30 minutes), dans le but de garder une bonne dynamique tout au long de la séance.

Ensuite gardez en tête que la phase d’idéation doit être relativement courte, afin d’inciter les participants à ne pas formuler une réponse “idéale” mais plutôt à lister toutes les toutes les pistes envisageable. Dans cette phase on privilégie la quantité d’idées à la qualité (qui elle viendra ensuite).

Pour le format vous avez la possibilité de procéder ainsi :

  • 5 minutes pour rappeler le sujet et les enjeux
  • 10 minutes d’idéation, c’est la phase dite de brainstorming
  • 15 minutes pour choisir la ou les solutions à retenir et les indiquer dans le compte-rendu le plan d’actions qui en découle.

4. Différer la prise de décision

Brainstorm d’abord, décision ensuite.
Le brainstorming fonctionne sur le principe du jugement différé :

« L’utilisation du brainstorming permet de trouver le maximum d’idées originales dans le minimum de temps grâce au jugement différé. Le jugement différé consiste à énoncer d’abord un grand nombre d’idées et de les évaluer uniquement dans un deuxième temps ou lors d’une autre rencontre. »

Vous l’aurez donc compris, la séance de brainstorming est focalisée sur la créativité et ne doit pas inclure la prise de décision. L’erreur la plus commune est celle qui consiste à regrouper ses deux phases dans une seule réunion.

Newsletter

Recevez chaque mois un résumé de l’actualité managériale, et nos dernières nouveautés. Restez informé et devenez maître dans l’art de la collaboration !